Dédicace : je dédie cette page à la mémoire de Paul Bailly, ancien épicier de Menétrux-en-Joux.

Cette page veut rendre hommage à tous ces petits commerçants qui ont tant contribué à  la vie de nos villages jurassiens

Depuis que des véhicules utilitaires de livraison suffisamment fiables existent, c'est à dire depuis les années 1920, les commerçants ont très vite eu l'idée de se lancer sur les routes à la conquête de nouveaux clients: "si le client ne vient pas à la boutique, allons chez le client !" La désertification rurale s'accentuant d'année en année, la diversification et l'apport de nouveaux services devenaient d'autant plus nécessaire pour la survie du petit commerce.

.Logo CitroënHistoire d'un "tube" des années 50, le fourgon tôlé type H de Citroën : une success story.  Qui ne connaît la  silhouette de cette fourgonnette avec son capot en nez de cochon, qui équipait il n'y a pas si longtemps encore la majorité des commerçants  ambulants ?  Le dernier exemplaire de la série tombait des chaînes Citroën d'Aulnay le 14 décembre 1981.  

Citroen type H epicierCitroën a été l'un des constructeurs qui a fourni le plus grand  nombre de véhicules utilitaires; dès l'origine des caisses de camionnettes ( Fourgonnette: , Normande, Boulangère:  ) avaient équipé les chassis de tourisme "A", "B-2", "5 CV", "B-12". Le type H souvent appelé de manière impropre "tube" a été présenté en 1947 ; un simple cube, ainsi se résume la philosophie du plus extraordinaire utilitaire français de l'après-guerre. Le type H est de construction monocoque et fait largement appel à l'utilisation de tôles nervurées, la version plateau-cabine sortira fin 1953.      Ci-dessus à droite,  le classique type  H de   l'épicier ambulant   collection Citroën

Le TUB 1939 : le grand ancêtre :                                                                                           

TUB 11 cv et TUB 7 cv Juste avant la guerre, le 12 mai 1939  était homologué un véhicule utilitaire  baptisé  7-T série U équipé d'un moteur TB 00032 en fait le moteur de 9 CV de  la  Traction avant : Le TUB était né ! Sa forme était révolutionnaire pour  l'époque;   mue par la traction avant , cela lui permettait d'avoir un plancher  absolument  plat.Ses caractéristiques étaient novatrices: cabine avancée, niveau de chargement :  bas, possibilité pour un homme de se tenir debout, la porte latérale coulissante est une nouveauté fondamentale et bien sûr les portes arrières s'ouvrent en 2 panneaux distincts, sur le côté on trouve des rideaux en toile de bâche percés de fenêtres en matière transparente souple, celui de gauche peut être roulé et relevé jusqu'à la gouttière de toit. -photo ci-dessus collection Citroën :  à droite le TUB 7 CV à gauche le TUB 11 CV avec tous 2 une charge utile de 850 kg

 à L'intérieur du TUB du boucherL'intérieur du TUB peut être très facilement aménagé avec un étal, une table de découpe, une balance (Berkel le plus  souvent) des rayonnages....

 voir photo ci contre ( collection Citroën)

 "Alors ma petite dame, je vous en mets combien ?" on  imagine bien sûr le sympathique boucher ayant remis son crayon derrière  l'oreille  après  avoir découpé sa pièce de viande.

 Plusieurs aménagements ont été créés par les carrossiers, à ouverture arrière  ou  latérale voir les 2  photos ci-dessous véhicules carrossés par Théault à  Avranches ci-dessous à droite la configuration la plus courante , le  panneau latéral s'ouvre et fait office d'abri, certains étaient équipés d'une vitrine réfrigérée

 

.ouverture à l'arièreA gauche ci-contre  la version probablement la plus répandue dans  les années 50-60 où les clients sont servis à  l'arrièreH à panneau latéral mais  peuvent éventuellement  accéder à  l'intérieur par la  porte latérale les jours  de mauvais  temps.Cette  disposition permettait au  commerçant de pouvoir  rouler quelques  centaines  de mètres en toute sécurité  dans les rues du village  sans avoir à refermer  puis à  rouvrir son hayon  entre 2  arrêts.   

 Photos Carrosserie Théault parues dans Charge Utile  Magazine N° 40 d'avril 1996.

Nostalgie : Lors de mes nombreux séjours dans le Jura, j'ai apprécié de pouvoir aller à l'épicerie du village si bien garnie où l'on pouvait trouver son bonheur, quelque chose manquait : clous, peinture, bouteille de gaz, quincaillerie diverse, journaux, cigarettes, et même des médicaments, qu'à cela ne tienne, lors de sa tournée du jeudi à Lons-le-Saunier, notre brave épicier vous ramenait tout ce que vous aviez commandé.

Le sens du service rendu à sa clientèle, la convivialité, le sourire, le dévouement et une présence quasiment  7 jours sur 7, voilà ce qu'était l'épicier du village, j'aurais pu en dire de tous les autres commerçants certainement en cette époque qui s'est étalée de 1957 à la fin des années 70 en gros.La désertification, le départ en retraite des commerçants et le développement des supérettes et des grandes surfaces ont peu à peu éliminé tous ces petits commerces autrefois si prospères, ils apportaient une vie et une présence indispensable dans un village. aujourd'hui les épiceries sont fermées partout, même la très belle boulangerie de Doucier a fait de même, il en reste encore une à la Chaux du Dombief mais pour combien de temps ?

Et aujourd'hui ? :  il demeure encore fort heureusement des commerçants ambulants le boulanger et le boucher qui passent une ou deux fois par semaine dans des villages qui font encore illusion à la saison touristique mais sont presque déserts dès le mois de septembre.

D'autres photos de véhicules ? voir la page suivante: encore des "H"

  Charge Utile Magazine :  parait mensuellement) est une véritable bible et une mine extraordinaire de renseignements et d'illustrations souvent en couleurs, pour tous les mordus de véhicules anciens: il traite des sujets suivants:  tous les véhicules utilitaires: camions, autocars, autobus, trolleybus, fourgonnettes, véhicules de pompiers, militaires, engins de travaux publics, tracteurs et tous les matériels agricoles...ainsi que toutes les diverses manifestations, expositions...

Charge Utile Magazine : Histoire et Collections, 5 avenue de la République - 75541 Paris cedex 11  publicité gratuite

© Roland Le Corff  20/07/2002 révision du  13/03/2011