Accueil  Home page  |   Plan du site   Toulon ma ville  |  Trolleybus de Toulon part 1 |  Trolleybus  Toulon part 2|  Vetra  |   Fiches techniques trolleybus Tramways de Toulon  | Tramways en couleurs |  Autobus |  Contact   |  Liens  |

 

Les trolleybus français en Suisse : Fribourg - Genève

Drapeau suisse Vive la Suisse !

La Suisse est non seulement un pays magnifique de lacs, de montagnes et de forêts,  le royaume du bon chocolat, du gruyère, de l'horlogerie, de la limonade Henniez, des bonbons Ricola, du lait Nestlé et des banques, c'est aussi le paradis des beaux trains, des téléphériques, des funiculaires, des tramways et des trolleybus.

La Suisse possède des entreprises de matériels électriques et des industries ferroviaires très en pointe ( Brown-Boveri, Sècheron, Winthertur; Oerlikon...) et a depuis longtemps un immense savoir-faire en matière de traction électrique. Les Suisses adorent leur pays et leur drapeau et font flotter fièrement celui-ci partout y compris sur leur chalet implanté dans le Jura Français. Moi aussi je le trouve très beau...J'aime cet amour du pays, cette fierté qui est le signe d'un nationalisme de bon aloi, si seulement leurs voisins Français pouvaient les imiter. Mais revenons à nos trolleybus.

Malgré ce nationalisme bien ancré ( si ! si !) et l'existence d'excellents constructeurs locaux ( Saurer, Hess et Sècheron ) nos amis suisses ont tout de même fait appel à la production française pour étoffer leur parc de trolleybus. Ainsi de 1947 à 1964, les sociétés Vétra puis Berliet fournirent une grande partie des 26 trolleybus de Fribourg et Genève. 8 Vétra VCR acquis entre 1948 et 1952, équipèrent Fribourg puis 2 VBBhf (= ELR) en 1957, 2 EH-100-S en 1962 et 2 enfin VBH-85 en 1964.

Fribourg :  

En 1948, la Compagnie des Transports en Commun de Fribourg (TF) acquit 6 Vétra VCR augmentés en 1952 de 2 autres. En 1957, le réseau reçut 2 VBBhf (appelés plus couramment ELR en France voir la fiche technique). Ces véhicules subirent petit à petit des profondes transformations.

Au début des années 60, les TF achetèrent 2 Berliet EH-100-S cependant munis d'équipements électriques Sècheron ( production helvétique oblige). Ces véhicules ressemblaient comme deux gouttes d'eau aux VBH-85 bien connus à Lyon ( voir fiche technique) , cependant ils étaient plus longs :11,60 m contre 9,80 m pour le VBH-85 et étaient munis de portes à l'avant et au milieu seulement, absence de portes à l'arrière. Par la suite, une porte arrière fut finalement installée.Les perches des trolleys suisses sont également légèrement différentes: juste au-dessous des capteurs à gorge, les perches sont fortement coudées vers le haut alors que les perches françaises sont toutes droites.

Pour les passionnés de trolleybus qui s'intéressent aux transports de Fribourg, allez voir leur excellent site : http://www.fritram.org/, où j'ai trouvé une partie de ma documentation. Vous y verrez des belles photos de trolleybus Saurer à la ligne particulièrement réussie et à la belle livrée bleue; les amateurs de tramways ne seront pas déçus non plus.

Cette belle ville qui se partage entre la langue française et l'allemand, a eu la bonne idée de conserver son réseau de trolleys avec des véhicules modernes de construction helvétique (Hess, Swiss Trolley)

Photo Jean-Henri Manara 1972 - Au dépôt de Pérolles, le VCR N° 21, vu ici déjà déperché l'année de sa réforme en 1972 mais encore dans son état d'origine.                                Cliquer pour agrandir

Photo : Hans Pennors AMITRAM : le N° 26 datant également de 1949 que l'on voit ici après sa récupération en 1992 par une association Lilloise : l'AMITRAM. Il est actuellement en cours de restauration. Admirez au passage malgré le mauvais état de la peinture, l'harmonie des couleurs; le bleu vif tranche particulièrement bien avec le blanc de la toiture. Il y'a un air de famille avec les Vétra espagnols de Tarragone.

Photo prise en 1966 au terminus du Schönberg: le Vétra VBBhf N° 29 des TF dans son état d'origine; comme on peut le constater, il est semblable à nos ELR français. Il sera ferraillé en 1980.

Photo coll. Georges Muller - Un véhicule du même type, le N° 30 a a eu un accident en 1963 suite au malaise du chauffeur et il a percuté un mur.  Le véhicule a eu sa face avant recarrossée par Hess (à Bellach) en 1964 .                        Cliquer pour agrandir

Photo coll. Georges Muller  - Le N° 30 vu ici devant l'entrée du vieux dépôt de Pérolles, en 1969. Iil dut pour cause de corrosion, être entièrement recarrossé en aluminium et fut à cette occasion modernisé.  Il ressemble désormais à un Saurer moderne des années 70 et a vraiment fière allure mais il est devenu absolument méconnaissable et son intérêt historique en a été fortement altéré. Il a été réformé en 1988.

Photo coll. Georges Muller - Le N°30 vu dans son état de 1969.    Cliquer pour agrandir

Photo coll. Georges Muller - Au dépôt de Pérolles, le N°30 vu dans son état de 1969 avec le VCR N°2 à sa gauche. Cliquer pour agrandir

Il a été longtemps conservé par FRITRAM, une dynamique association de Fribourg, mais n'a jamais été rénové car ne pouvant plus rouler sous les lignes du réseau de FRibourg pour des raisons techniques. Il a hélas connu des problèmes de vandalisme tout comme beaucoup de véhicules conservés en France ( voir fiche OTM 2). Standard 216 à Grenoble a connu de semblables problèmes; le vandalisme et les voyous de tout poil sont internationaux et la connerie est une tare universellement partagée bien avant la mondialisation.

En 2007, l'association créée par Marc Bargier : Trolleys et Bus France Provence, (TBFP), voulut récupérer le trolleybus N° 30 de Fribourg pour le ramener dans sa collection de véhicules préservés (des trolleybus et des autobus du réseau marseillais) située à l'"Espace muséographique Marcel Coste" aux Pennes-Mirabeau près de Marseille. La cession officielle eut lieu le 20 juin 2008 pour un enlèvement courant juillet. TFBP lança une soscription pour aider le financement de ce projet mais faute d'argent le transfert ne put être exécuté et le Vétra N°30 resta en Suisse. La suite de l'histoire de TFBP se solda hélas par un échec complet et de nombreux véhicules de la collection laissés en plein air à l'abandon, finirent vandalisés après que Marc Bergier eût jeté l'éponge faute de temps, de moyens financiers et de soutiens. Ce qui devait être une oeuvre de préservation tourna à la catastrophe complète.

Finalement ce trolleybus est resté en Suisse et se trouverait à l'état d'épave, chez l'association Rétrobus Léman à Moudon (canton de Vaud) après être resté des années sous une bâche à Marly puis à La Roche près de Fribourg. Son avenir est des plus incertains car entièrement reconstruit, il présente un très faible intérêt historique.

Genève :

EH-100 S Berliet-Sècheron du réseau de GenèveEn 1962, la Compagnie Genevoise de Tramways Électriques ( CGTE) commanda 12 EH-100-S aux usines Berliet. Cette belle livrée rouge et blanche rappelle les trolleybus lyonnais et notamment les VBH-85. Ils sont équipés bien évidemment par du matériel suisse Sècheron.  Ces EH-100 S étaient en tous points analogues aux véhicules fribourgeois et équipés d'un moteur de 140 CV. Très modernes pour l'époque, ils furent les premiers trolleybus faisant appel à l'électronique de commande. Photo Fiches techniques Ets Sècheron

 

 

 

Photo coll. Georges Muller -Le trolleybus Berliet EH 100 S N° 882 fut mis en service en 1963 à Genève. Il est vu ici sur le ligne 2.   Cliquer pour agrandir

Photo Jean-Henri Manara 1972 - Au dépôt en compagnie d'autres véhicules, le Berliet EH 100 S N° 890 âgé de 9 ans, affiche déjà une carrosserie en bien sale état. Aurait-il servi à faire du stock-car dans les paisibles avenues de Genève ?           Cliquer pour agrandir

Ils restèrent contrairement à ceux de Fribourg, dans leur configuration d'origine : 2 portes à 4 vantaux, une à l'avant, une au milieu. Leur carrière fut assez brève à Genève à cause de fâcheux problèmes de corrosion; déçus et pas en bien (comme on dit en Suisse),les Genevois optèrent pour du matériel de construction helvétique; celui-ci prit la succession des Berliet à partir des années 1975.

Sources :

"Les trolleybus français" par René Courant et Pascal Béjui - Georges Muller (†) - Fritram à Fribourg - TBFP (Marc Bargier) -

Georges Muller (†) "Les trolleybus français en France et dans le monde 1900-2016" (2017) aux éditions Maquetrén (Espagne). Le réseau de trolleybus de Lyon doit beaucopup à Ce brillant ingénieur que fut Georges Muller, Entre 1973 et 1982, il fut chef des Etudes techniques aux TCL (Transports en Commun Lyonnais), en charge de la modernisation du réseau de trolleybus, des extensions, des études et de la construction des ER 100, de 2 nouveaux dépôts, de la construction de la crémaillère de la Croix Rousse, transformation du funiculaire de St-Just,

Photos : Jean-Henri Manara - Collection Georges Muller - Hans Pennors de L'AMITRAM  (basée à Marquette-lez-Lille) - Etablissements Sècheron

Ne manquez pas de découvrir les magnifiques et très rares photos de véhicules anciens de Jean Capolini sur le site Flickr : https://www.flickr.com/photos/151983085@N05/albums et de Jean-Henri Manara : https://www.flickr.com/photos/jhm0284/albums -

  © Roland Le Corff  2003 -  créée le 09/05/2003 - version du 11/11/2018