Accueil  Home page  |   Plan du site  Toulon ma ville  |  Trolleybus de Toulon part 1 |  Trolleybus  Toulon part 2|  Vetra  |   Fiches techniques trolleybus | Tramways de Toulon  | Tramways en couleurs |  Autobus |  Contact   |  Liens  |

GEORGES MULLER (14/04/1942 - 09/12/2016 )

 

Photos archives personnelles Ângela Muller-Guerra - Georges Muller, souriant, en mai 2016

  2014 - Georges affichait fièrement ses passions : T-shirt "Cité du train de Mulhouse" avec une Pacific 231 du Nord et une maquette de tramway en mains

Georges Muller, le 23 novembre 2013, appareil photo en main.

Le 9 décembre 2016, j'ai appris avec beaucoup de tristesse la disparition de mon ami Georges Muller, une sommité en matière de transports urbains, je l'appelais :le "Pape du tramway et du trolleybus". C'était un grand Monsieur, un grand bonhomme dont je veux saluer ici la mémoire. Les Strasbourgeois qui empruntent chaque jour leur magnifique tramway ne savent probablement pas que c'est en très grande partie à ce brillant ingénieur qu'ils le doivent. Je ne le connaissais que par nos échanges de mails depuis août 2004. C'est là que j'ai commencé à l'aider à la relecture et à la correction grammaticale et orthographique des textes de son futur grand livre sur les trolleybus français à travers le monde, j'ai également participé à la rédaction du chapitre consacré aux trolleybus de Toulon, un sujet qui me tient à coeur bien sûr.

Georges m'a également beaucoup aidé pour mes pages autobus, trolleybus et tramways ainsi que sur la société Vétra, le grand constructeur de trolleybus français. Il m'a également fourni des catalogues d'époque. Trouver des bonnes photos fut l'une de nos grandes occupations tant pour son livre que pour mon modeste site web.

Voici ce que m'écrivait Georges dans un mail daté d'août 2014 pour résumer sa carrière :

"1962-69: études d'ingénieur électricien à l'Ecole Polyrechnique de Zürich et à l'Institut Technique Supérieur de Fribourg (CH)

- 1963-64: "apprenti" à l'Atelier Central des Tramways et Trolleybus de Zürich et sur les bancs d'essai des moteurs de traction Tramways et Trolleybus d'Oerlikon et de Brown-Boveri (BBC)

-1969-73: ingénieur de projet et vente de tous les trolleybus construits durant cette période

1973-1982: Chef des Etudes techniques aux TCL de Lyon (1), en charge de la modernisation du réseau de trolleybus, des extensions, des études et de la construction des ER 100, de 2 nouveaux dépôts, de la construction de la crémaillère de la Croix Rousse, transformation du funiculaire de St-Just, conseiller technique du District de Nancy pour la construction de 3 lignes de trolleybus et des trolleybus bimodes, modernisation d'urgence du Mongy (2) avec achat de rames Düwag d'occasion, missions d'assistance pour les trolleybus de Bogota (Colombie), le tramway de la Paz (Bolivie), la modernisation (avortée) du tramway de Laon (Aisne)

-1982-1990: directeur technique de la SÉMITAG (3) avec, en charge, la réalisation de la première ligne de tramway et construction de 2 lignes trolleybus, missions d'assistance à Baltimore, Boston, Toronto pour la RATP, Rio de Janeiro, etc...Lors de ces 8 ans à la SEMITAG , Transdev m'a souvent réquisitionné pour participer aux projets de Porto et de Nottingham.

-1990-2007: CTS Strasbourg, chef de projet pour le nouveau tramway (MR, L.A., sous-stations, dépôt-atelier, conseiller technique pour les nouveaux réseaux trams de Porto, Nottingham, Portsmouth, Lyon, Montpellier, Melbourne, Sarrebruck, Berne et Zurich (Glattal)

N.B. A l'automne 2005, dégradation progressive de ma santé, long tunnel jusqu'en 201....(4)

Ma plus belle période: Lyon, où j'ai été un acteur respecté et écouté pour ressusciter le réseau de trolleybus et initialisé les premières études trams mais c'était trop tôt, le fruit n'était pas mûr."

Georges Muller fut victime d'un grave accident de voiture à l'été 2005 dont il réchappa par miracle mais il s'en sortit avec quelques sérieuses séquelles. Cela rendit ses dernières années d'activité à la CTS, particulièrement difficiles. Finalement, il prit sa retraite de la CTS le 1er mai 2007 en précisant qu'il n'y eut même pas un pot de départ, un peu en catimini. On comprend l'amertume et la tristesse que put ressentir l'homme qui servit son entreprise avec tant de dévouement, de conscience professionnelle, d'efficacité et avec les résultats remarquables qu'on connaît.

Pour Georges, la retraite ne fut pas un long fleuve tranquille mais une suite ininterrompue de gros problèmes de santé qui s'acharnèrent sur lui jusqu'à son dernier jour. Cependant, l'homme a toujours été particulièrement courageux et persévérant et il continua à travailler d'arrache-pied sur sa "Grande histoire des trolleybus de France", une véritable bible commencée en 1985 en collaboration avec Christian Buisson. Il s'est battu pendant des années pour que puisse sortir ce livre, ce "Grand oeuvre" de sa vie et notamment en se heurtant aux refus successifs de près d'une trentaine d'éditeurs.

Hélas, Georges Muller ne connaîtra jamais le bonheur de tenir en mains l'édition définitive fraîchement sortie de l'imprimerie mais Àngela, son épouse, m'a écrit que Georges avait pu le voir en forme de maquette, il y en a eu plus d'une vingtaine, il les corrigeait et améliorait sans cesse. Il l'a considéré fini quelques semaines avant son décès. J'avoue que cette nouvelle m'avait remis un peu de baume au coeur. Il a su que son travail n'avait pas été vain.

Le livre est sorti en France le 7 avril 2017 avec une séance inaugurale à la Librairie Mécanique à Lyon, hélas sans dédicace mais un tampon reproduisant la signature de Georges Muller a été apposé pour donner satisfaction aux premiers acheteurs de l'ouvrage. Pour ma part et j'espère pour tous les passionnés de transports et notamment de trolleybus, j'ai fait partie des tout premiers acheteurs. Aujourd'hui, le meilleur moyen de lui rendre hommage est d'acheter son livre.

Notes :

(1) TCL : Transports en commun lyonnais est le nom commercial du réseau de transport en commun des 59 communes de la métropole de Lyon, de la communauté de communes de l'Est lyonnais et de 7 communes limitrophes du département du Rhône, qui rassemblent au total environ 1,4 million d’habitants. C'est le deuxième réseau de transports en commun français.

(2) Le Mongy : Le tramway de Lille - Roubaix - Tourcoing, surnommé « le Mongy », du nom d'Alfred Mongy, concepteur du réseau, dessert aujourd'hui l'agglomération de Lille-Roubaix-Tourcoing. Le réseau comporte deux lignes d'une longueur totale de 22 km.

(3) SÉMITAG : Société d'économie mixte et partenaire du groupe Transdev dans le cadre de la maitrise d'ouvrage, la Société d'économie mixte des transports publics de l'agglomération grenobloise (SÉMITAG) gère depuis 1975, pour le compte du SMTC Grenoble, l'ensemble du réseau bus et tramway de l'agglomération grenobloise.

(4) Qui se terminera hélas par le décès de Georges Muller

(5)  Se référer au livre "Du Tram au TAG" par Jean-Marie Guétat, William Lachenal et Georges Muller, aux Éditions "La Vie du Rail", en 1987 pour connaître un pan de l'histoire de ce tram à plancher bas qui révolutionna les transports en commun.

Annonce de la parution du livre issue sur le site de Car Histo Bus : http://www.car-histo-bus.org/articles.php?id=390

Retour à la page Tramways de Strasbourg

Photos : Je remercie chaleureusement Mme Ângela Muller-Guerra pour les photos de son époux, Georges Muller.