LES AUTOBUS DE TOULON 2005 à nos jours

Accueil | Home page | Plan du site | Toulon ma ville | Trolleybus de Toulon part 1 | Trolleybus Toulon part 2| Vetra|Trolleybus de France et d'autres pays|Tramways de Toulon | Tramways en couleurs|  Autobus Toulon de  1935 à nos jours  | Autobus 1980-2005 | Autobus 2005 et + |   Contact | Liens |

     LES AUTOBUS HEULIEZ  GX  427 et GX 427 HYBRIDE    

 

L'autobus Heuliez GX 427 est un autobus fabriqué et commercialisé entre 2007 et 2014 par le constructeur français Heuliez Bus. Il fait partie de la gamme Access'Bus avec plancher entièrement surbaissé. Le GX 427 est la version longue du GX 327. Son principal concurrent est l'Irisbus Citelis 18. Le GX 427 est un autobus avec une motorisation diesel tout à fait classique contrairement au nouveau concept pour les autobus, due la motorisation hybride alliant moteur diesel et moteur électrique représenté par le GX 427 HYB. Le but est de réduire la consommation de gazole et de moins polluer. Par ailleurs, le passage automatique au moteur électrique ( à basse vitesse, entre 1 et 20 km/h environ) apporte un gain de souplesse et un silence de fonctionnement très appréciable. Le moteur thermique se met en route dès qu'il n'y a plus suffisamment d'énergie électrique dans les batteries.

Autrefois à Toulon, nous avions des véhicules 100 % non polluants et silencieux qui fonctionnaient à l'électricité, ils s'appelaient les trolleybus, comme quoi on revient toujours aux fondamentaux un jour...L'autobus hybride n'est qu'une solution transitoire, il faut aller vers le tout électrique et les solutions existent déjà, le problème est celui de l'autonomie. Les suisses sont très en pointe avec leurs bus électriques Swisstrolley Hess dont les batteries se rechargent en route (technologie de recharge en route dite TOSA (Trolleybus Optimisation Système Alimentation)

Sur le réseau Mistral, le parc compte un GX 427 Hybride numéroté 200 et 17 GX 427 numérotés de 210 à 226.

Le GX 427 a été fabriqué et commercialisé entre 2007 et 2014, il succèdait au GX 417 et sera lui-même remplacé par le GX 437. Le GX 427 a été dévoilé en novembre 2007 lors des rencontres du transport public à Clermont-Ferrand. La version hybride dénommée GX 427 HYB, a été présentée au Salon Européen de la mobilité qui s’est tenu Porte de Versailles à Paris, les 8, 9 et 10 juin 2010.

Il est construit sur un châssis d'Irisbus Citelis 18 produit et assemblé dans l'usine d'Annonay (07- Ardèche). La carrosserie quant à elle, est produite dans l'usine Heuliez Bus de Rorthais (79- Deux-Sèvres). Il est équipé d'une motorisation Iveco Tector ou Cursor, conforme aux normes Euro 4, Euro 5 (normes européennes d'émission). Il est disponible en version diesel, hybride ou GNV. De nombreuses options sont disponibles. Cet hybride série reprend la même chaîne cinématique que le Citelis d'Iveco en associant un moteur thermique Iveco Tector 5.9 l de 220 Kw, respectant la norme EEV, à un moteur électrique de traction d'une puissance nominale de 120 Kw pour la version 12 m et 160 Kw pour la version 18 m. Sa génératrice intégrée lui permet de récupérer l'énergie au freinage pour la stocker dans un pack batteries lithium-ion de 11 kWh, situé sur le toit. Selon Heuliez Bus, l'utilisation du système hybride, associé au système Stop and Start, permettrait de réduire la consommation de carburant et de CO2 de 20 à 30 % et de diminuer les émissions de Nox de 50 %.

Motorisation hybride : principes de fonctionnement :

Le système de motorisation hybride permet d'être plus respectueux de l'environnement en diminuant les émissions de gaz d'échappement et de particules sans atteindre bien entendu le zéro émisssion d'un véhicule 100% électrique. Un autobus hybride dispose d'un moteur Diesel, d'une génératrice de et d'un moteur électrique de traction. L'énergie du freinage est stockée dans des batteries lithium-ion. Cette énergie permet d'alimenter le moteur électrique lors de son redémarrage du bus. La récupération de l'énergie cinétique s'effectue par le freinage électrique. au démarrage, c'est souvent le moteur électrique qui assure la mise en mouvement lorsqu'une vitesse plus élevée est atteinte ou qu'une accélération forte est demandée, le moteur thermique prend le relais pour remplacer progressivement le moteur électrique ;

En phase de décélération, de descente ou de freinage, une part de l'énergie cinétique est transformée par le moteur/générateur en électricité pour recharger les batteries, assurant ainsi un rôle de frein moteur accru et soulageant les freins mécaniques. La gestion de l'ensemble est en général confiée à l'électronique embarquée.

 

Sources :

Wikipédia: Le Réseau Mistral - Transbus , le site des transports urbains et interurbains. AVEM, le site d'information sur le véhicule électrique et hybride. Heuliez Bus.

Photos Florian Fèvre sur le site Transports Urbains Français publiée sous licence Creative Commons CC-BY-NC-SA 4.0 en qualité d'auteur et de souscripteur de la licence.et MKevin depuis la page Wikipédia consacrée au Réseau Mistral - Mes chaleureux remerciements à Yohan Keller, Président de l'ASBTP (Association pour la Sauvegarde des Bus Toulonnais et Provençaux) pour son aide amicale.

©   Roland Le Corff - Page créée le 06/06/2017- Version du 21/03/2021