Informations statistiques générales sur la France  P 2 

 

A partir des outils et services télématiques, les points suivants peuvent être mis en évidence :

L’implantation du patronyme LE CORF(F ) est non seulement bretonne (ce qui n’est pas vraiment surprenant …) mais uniquement morbihannaise par son origine.

Ainsi, le site minitel de J.L. BEAUCARNOT (3617 RACINA) signale que la plus ancienne origine du nom est localisée à Bignan en 1644. En fait, ainsi que nous le verrons, cette origine peut être trouvée à Bignan bien avant cette date.

De même, le site www.noms.voila.fr fait ressortir la répartition suivante s’agissant des naissances observées sur la période 1891-1915 :

LE CORFF

LE CORF

Paroisses

Nombre d'actes

Sur un total de

Paroisses

Nombre d'actes

Sur un total de

Bignan

<10

800

Plaudren

<10

600

Guéhenno

<10

400

Lorient

<5

10.000

St Jean Bvlay.

<5

700

Grandchamp

<5

2.000

Carnac

<5

800

Vannes

<5

5.000

Grandchamp

<5

2.000

Guégon

<5

1.000

Ploermel

<5

500

Pontivy

<5

3.000

Plumelin

<5

700

Colpo

<5

500

Remungol

<5

600

Crac'h

<5

600

St Allouestre

<5

3.000

Moustoir'Ac

<5

800

Belz

<5

1.000

Le Palais

<5

1.000

Remarque générale : le patronyme est relativement rare sur la période.

A partir de ces données et pour les besoins de l’étude, nous pouvons définir 6 secteurs, à savoir :

Secteur 1 : Bignan, Colpo (partie intégrante de Bignan jusqu’en 1864), Moustoir’Ac, Locminé, Guéhenno, St Jean-Brévelay, Moréac, Remungol, St Allouestre) [8 citations]

Secteur 2 : Auray, Crac’h, Carnac et communes du Golfe du Morbihan [3 citations]

Secteur 3 : Hennebont / Lorient [1 citation]

Secteur 4 : Vannes [2 citations]

Secteur 5 : Partie intermédiaire entre Secteur 1 et Secteur 2, autour de Grandchamp [2 citations]

Secteur 6 : autres communes  [4 citations]

La consultation de l’annuaire électronique confirme-t-elle cette tendance ? Oui, et de façon plus marquée encore.

Tout d’abord, la répartition des LE CORF(F) sur les 5 départements bretons se présente comme suit :

- Côtes d’Armor : 1

- Ille-et-Vilaine : 1

- Loire Atlantique: 4 (tous à Nantes)

- Finistère: 6

- Morbihan : 77 (dont 65 LE CORFF et 12 LE CORF)

Le Secteur 1 est cité 30 fois

Le Secteur 2 est cité 18 fois

Le Secteur 3 est cité 13 fois

Le Secteur 4 est cité 13 fois

Le Secteur 5 est cité 4 fois

Le Secteur 6 est cité 5 fois

Avec toutes les réserves liées notamment à la dispersion des XIXème et XXème siècles, on constate donc que le Secteur 1 est bien prédominant, Bignan/Colpo  regroupant 12 personnes sur les 30 du Secteur. Si l’on y ajoute les communes très proches de St Jean-Brévelay, Locminé, Moustoir’Ac et Guéhenno, c’est un total de 23 sur 30 qui se dégage.

Les Secteurs 2 et 3 pourraient être également rapprochés ce qui donne alors un total équivalent de 31 personnes.

A ce stade, il apparaît donc que 2 secteurs d’implantation s’affirment :

L’un à l’intérieur du département et sur une aire géographique bien délimitée dessinant un triangle dont la base irait de Plumelin à St Jean-Brévelay et dont la pointe serait à Bignan, avec une zone excentrée sur Guéhenno et St Allouestre.

L’autre allant de Hennebont (à l’Ouest) à Vannes (à l’Est) et se répartissant autour du Golfe du Morbihan.


Introduction | Informations statistiques générales sur la France |  Les sources de recherches  | Analyse  des sources : Bignan / Moustoir’Ac comme foyer principal | Répartition des LE CORF(F) sur le Morbihan | Une implantation sur Bignan ancienne et significative  |  1427 : un LE CORFF déjà cité à Bignan / Moustoir’Ac  |  Secteur Crac’h – Auray – Carnac – Région du Golfe  |  Mouvements de population et approche sociologique Exogamie   |  Mouvements de population à Bignan  |  Métiers  |  Liens entre LE CORF(F) des secteurs 1 et 2   |  Le sens et les origines possibles du patronyme LE CORFF  |  Prénoms les plus fréquents ou spécifiques jusqu’à 1900  |  Quelques LE CORFF au fil des archives

© L’exploitation de ces données à des fins commerciales, qu’elle qu’en soit la forme, est strictement interdite

Patrick LE CORFF :  

Page créée le 19/02/2002 © Roland Le Corff -Version du 30/09/2009